Le déploiement de la fibre se poursuit

Les travaux de déploiement de la fibre optique sur le territoire de Bretagne Romantique se poursuivent dans plusieurs communes. Aussi, les premières commercialisations de la phase 2 du projet Bretagne Très Haut Débit ont d’ores-et-déjà débuté à Québriac.

Après plusieurs mois d’études et de travaux, le déploiement de la fibre optique est désormais achevé sur certains secteurs de la commune de Québriac, où des premiers logements sont d’ores et déjà raccordables, depuis le 2 février 2022. Les autres secteurs concernés par le déploiement seront desservis dans les prochains mois.

POUR SAVOIR SI VOTRE LOGEMENT EST ÉLIGIBLE :

La première étape consiste à le vérifier grâce au service disponible à l’adresse suivante : www.megalis.bretagne.bzh/carte-suivi-deploiements.

  • Si le logement se situe dans un immeuble collectif éligible : le raccordement à la fibre doit être validé en assemblée générale de copropriété, si cela n’a pas été fait au préalable ;
  • Si le logement est une habitation individuelle éligible : il convient de contacter un fournisseur d’accès internet pour connaître les modalités de raccordement et souscrire à une offre très haut débit.

A Québriac, ce sont pour l’instant plus de 300 foyers, entreprises et site publics qui sont raccordables à la fibre optique. Ils pourront ainsi profiter de débits de connexion à Internet équivalents à ceux des métropoles et grandes agglomérations. Les travaux sur le reste de la commune, situés en phase 2 du projet sont également terminés. La commercialisation de plus de 500 prises se fera au fur et à mesure cet été.

Des travaux réalisés dans le cadre du projet Bretagne Très Haut Débit

Le reste de la Communauté de communes est également concerné par des commercialisations à venir :

  • Bonnemain, où plus de 300 prises devraient être commercialisées cet été
  • Lourmais, plus de 150 prises seront commercialisées cet été
  • Combourg, où plus de 500 prises devraient être commercialisées cet été
  • Dingé, où plus de 400 prises devraient être commercialisées cet été
  • Mesnil-Roch, où plus de 900 prises devraient être commercialisées à la fin de l’été

DES TRAVAUX RÉALISÉS DANS LE CADRE DU PROJET BRETAGNE TRÈS HAUT DÉBIT

En dehors des agglomérations qui seront couvertes en très haut débit par les opérateurs privés, les collectivités territoriales bretonnes ont dû pallier l’absence d’initiative privée en déployant leur propre réseau de fibre optique, à travers le projet Bretagne Très Haut Débit, dont la maitrise d’ouvrage a été confiée au Syndicat mixte Mégalis Bretagne. Cette initiative publique concerne environ 90% du territoire breton et 60% de la population. L’objectif est de raccorder 100% des Bretons à cette technologie d’ici la fin 2026.

Mégalis Bretagne construit le réseau public régional. Au fur et à mesure des déploiements, il livre les éléments opérationnels du réseau au délégataire, THD Bretagne, qui les exploite et qui vend des droits d’utilisation aux Fournisseurs d’Accès Internet (FAI). Ce sont ces FAI qui raccordent leurs abonnés et offrent à ces derniers des services Internet.

Ces opérations sont co-financées par l’Union Européenne (FEDER), l’Etat (Fonds national pour la société numérique), la Région Bretagne, le Département d’Ille-et-Vilaine et la Communauté de Communes Bretagne Romantique.

Article rédigé par la Communauté de communes Bretagne romantique